26/02/2010

Sans alcool

 

 

anniversaire-261x300

 

Aujourd'hui, 26 février, j'ai 9 ans d'abstinence.

18785748

 


9 ans cela fait :

3285 jours ,  108 mois et  469 semaines.

18785748

 


Le 26 février 2001 fut le premier jour où je ne pris plus d'alcool : ni un seul verre, ni une seule praline à la liqueur...

Que de chemin parcouru !

Ce jour là, fut pour moi le jour de la délivrance, le premier jour du reste de ma vie.

18785748

 

On pourrait imaginer, qu'après temps de temps, je ne sois plus alcoolique.
Pourtant je sais que jamais je ne pourrais boire normalement, convivialement sans risquer de rechuter.

J'ai accepté que c'était ainsi. 

Je sais que toujours il me suffirait de tendre le bras pour prendre  un verre d'alcool et le boire et que chaque jour, je devrais me dire, non je ne peux pas, je suis malade.

18785748


On pourait se demander, le pourquoi de ce blog après tant de temps.

Je l'écris pour ne pas oublier d'où je viens, je ne veux plus connaître la douleur de ne plus pouvoir m'auto - estimer et l'envie de me suicider.

L'alcoolisme est une vraie souffrance, l'expression d'un mal-être, comme le chante si bien Jacques Brel quand il dit :" je bois parce que j'ai mal d'être moi" 

Je témoigne aussi pour dire que l'alcool  peut mener à la folie, à la prison et même à la morgue.

Je l'écris surtout pour dire que c'est possible de vivre avec cette maladie, qu'il n'y a pas de médicament miracle pour la guérir et que le seul remède est de ne pas reboire de l'alcool.

Je l'écris pour remercier les AA sans lesquels je n'en serai certainement pas sortie.

Et je l'écris, non pas pour étaler ma vie sur le net mais pour les quelques personnes qui prennent le temps de me lire et qui pourraient avoir besoin de mon témoignage ou de mon aide.

18785748

 

 

Oui c'est possible de s'en sortir !

La vie est plus belle sans alcool.

 

17:00 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

25/02/2010

L'ivrogne

 

Une chanson que je ne connaissais pas.

Du grand Brel , encore !

 

 

 

296305

 

09:00 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

24/02/2010

Ai-je un problème avec l'alcool ?

Voici quelques-unes des questions auxquelles j’ai tenté de répondre honnêtement : 

 

ALCOOL

 

 

· As-tu déjà résolu d'arrêter de boire pendant une semaine ou deux, sans pouvoir tenir plus que quelques jours?

· Aimerais-tu que les gens se mêlent de leurs affaires concernant ta façon de boire - qu'ils cessent de te dire quoi faire ?

· As- déjà changé de sorte de boisson dans l'espoir d'éviter de t'enivrer ?

· T’est-il arrivé au cours de la dernière année de devoir prendre un verre le matin pour te lever ?

· Envies-tu les gens qui peuvent boire sans s'occasionner d'embêtements ?

· As-tu eu des problèmes reliés à l'alcool au cours de la dernière année ?

· Ta façon de boire a-t-elle causé des problèmes à la maison ?

· T’arrive-t-il, lors d'une soirée, d'essayer d'obtenir des consommations supplémentaires parce qu'on ne t’en donne pas suffisamment ?

· Te dis-tu que vu peux cesser de boire n'importe quand, même si tu continues à t’enivrer malgré toi ?

· As-tu manqué des journées de travail ou d'école à cause de l'alcool ?

· As-tu des trous de mémoire?

· As-tu déjà eu l'impression que la vie serait plus belle si tu ne buvais pas?

000610

 

Si tu as répondu OUI quatre fois ou plus, tu as probablement un problème d'alcool.

 

 

13:19 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

22/02/2010

Une vérité d'alcoolique

 

 

biere2

 

 

21:39 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

Un papa comme les autres

L'alcoolisme dans la littérature enfantine :

 

papa alcool

Victor et Léa ont de merveilleux yeux noisette, rayonnants de vie et d’enthousiasme. Mais ils partagent depuis trop longtemps un secret si lourd à porter qu’ils en sont devenus tristes et craintifs. Un rencontre extraordinaire va redonner un sens à leur vie.

Toujours soucieux du respect des droits de l’enfant et de leur meilleur intérêt, le petit lutin magicien s’intéresse aujourd’hui à la situation délicate d’une petite fille et d’un petit garçon dont le papa est alcoolique.

Frère et sœur, ils sont tous deux perturbés et se posent bien des questions. C’est très difficile pour un enfant de ne pas comprendre ce qui se passe dans son entourage et d’être livré à lui-même sans pouvoir mettre des mots sur ses difficultés et ses souffrances.

Ce nouveau livre a pour objectif de sensibiliser aux problèmes causés par l’alcoolisme au sein des familles. Mais chacun l’aura bien compris : il n’y a pas que les papas qui sont confrontés à l’alcoolisme et il y a bien d’autres dépendances qui causent des difficultés aux adultes et entraînent parfois des troubles sévères chez les plus jeunes.

Ce livre n’a pas pour vocation de régler les problèmes auxquels les enfants peuvent être exposés mais il s’offre, simplement, comme outil pour aborder une maladie qui, aux yeux de certains, reste toujours honteuse et empêche qu’on en parle librement.

Un conte à exploiter en milieu scolaire et dans le cadre thérapeutique pour encourager les enfants à exprimer leurs sentiments.


06:30 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/02/2010

Prévention alcoolisme

 

Une vidéo de campagne de prévention

Si elle pouvait aider à prendre conscience des dangers de l'alcool au volant !

 

 

 

 

 

 

18:12 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

20/02/2010

Témoignage: suite

 

 

bouteille-42

 

Durant les mois qui ont suivi, j'ai continué à consommer de l'alcool, surtout du vin et de la bière.

Chaque soir, je pleurais, j'étais triste mais c'était plus fort que moi:

"je n'étais pas capable de me passer de ce poison".

Puis ont commencé les angoisses... C'était affreux, horrible : j'avais l'impression d'étouffer par moments.

Le médecin m'a à nouveau fait  hospitaliser.. toujours dans un hôpital normal. Pour moi, il n'était pas question d'aller dans une maison psychiatrique. Je travaillais dans la fonction publique et je n'aurais pas voulu que l'on sache que j'étais alcoolique. J'avais trop honte.

A nouveau, on m'a fait un mini sevrage (5 jours), j'ai eu des soins psychologiques (sophrologie, ergothérapie, piscine..)

De retour à la maison, j'ai replongé immédiatement.

Pas longtemps...

Deux mois, plus tard, je découvrais ce qui allait m'aider à m'en sortir: un groupe AA...

 

21:37 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

17/02/2010

N'abandonne surtout pas


Mes images1

Lorsque dans la vie rien ne va plus,
que les problèmes tourmentent ton esprit
et que l'argent te cause tant de soucis...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

Lorsque trop d'erreurs ont été commises,
que tout ton univers menace de s'écrouler
et que, fatigué, tu sens la confiance t'abandonner...
Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.

Tu sais, la vie est parfois étrange, avec son lot de surprises et d'imprévus,
et il ne nous est pas donné de savoir à l'avance combien d'étapes nous devrons franchir,
ni combien d'obstacles nous devront surmonter
avant d'atteindre le bonheur et la réussite.

Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter
alors qu'il n'aurait peut-être fallu qu'un petit pas de plus
pour transformer un échec en réussite ?
Et, pourtant, un pas à la fois n'est jamais trop difficile.

Tu dois donc avoir le courage et la ténacité nécessaire
pour faire ce petit pas de plus,
en affirmant que la vie est une grande et puissante amie
qui se tient toujours à tes côtés, prête à te porter secours.

Tu verras alors que cette attitude appellera,
du plus profond de toi-même,
des forces de vie que tu ne soupçonnais même pas
et qui t'aideront à réaliser ce que tu entreprendras.

 

Mais surtout et avant tout, rappelle-toi bien:
Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront...

 

Repose-toi s'il le faut, mais n'abandonne surtout pas.


Anonyme


19:57 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

16/02/2010

Le dernier pour la route

J'ai lu le livre "Le dernier pour la route d'Hervé Chabalier".

Ce livre m'a beaucoup touché.

 L'auteur y raconte sa lutte contre l'alcool.

Il fallait oser... Etre le patron d'une grande agence de télévision française et prendre le risque d'étaler une expérience si difficile à dire.

Son témoignage est pudique et d'une grande honnêteté.

C'est le journal de sa thérapie personnelle dans un centre de désintoxication.

C'est très courageux de sa part.

Depuis quelques années, il ne boit plus et le récit de son divorce avec l'alcool est un beau témoignage de vie.

C'est un cri d'espoir pour ceux qui luttent encore.

Un film a été réalisé à partir de son livre.

Je ne l'ai pas vu..

Il serait sorti en DVD depuis fin janvier...

Dans ce cas, je ne tarderai pas à l'acheter.

 

2221099575

21:40 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/02/2010

Lettre à l'alcool

A l’alcool
 
Alcool qui m’a fait payer ton prix
Je ne parle pas de monnaie sonnante et trébuchante
J’ai été sous ta coupe, j’ai subi tes exigences,
J’ai failli te donner ma vie.
 
Je sais qu’il existe une issue
Et une seule à cet enfer qu’on appele l’alcoolisme
Et qu’il vaudrait mieux appeler maladie alcoolique
Satanée bouteille  te vider n’apporte rien
Les éléphants roses n’existent pas
L’ivresse n’abrite que les noirs serpents de la douleur et de la déchéance  
On boit pour une seule raison
Pas pour oublier qu’on boit
Comme ce personnage du Petit Prince
Mais pour oublier tout le reste et échapper à la dépression
L’alcool est un euphorisant
Qui empêche de craquer
Je le sais, je l’ai vécu et je l’ai chanté de la « chanson de Paul », l’histoire d’un homme qui se remet à boire malgré ses promesses, parce qu’il est dépressif
 
« Je bois aux femmes qui ne m’ont pas aimé,  
aux enfants que je n’ai pas eus,  
mais à toi qui m’a bien voulu
Je bois … «  etc ….
 
Le salaud qui mérite une lettre c’est toi saloperie d’alcool ,
Tu repousses la déprime,  
Mais le réveil n’en est que plus douloureux.
Pas à cause de la gueule de bois,
Mais parce que la chute est terrible.
Il faudrait rester imbibé d’alcool en permanence
Pour ne jamais revenir à la réalité.
Alors, la mort serait vite au rendez-vous
L’alcool est une forme de suicide.
 
le seul vrai conseil à donner est que ça vaut la peine de s’abstenir,
Le plus difficile est de prendre la décision,
Ensuite tout coule comme de l’eau.
Je ne bois plus que ça d’ailleurs
Et je redécouvre la vraie vie
 
Je ne peux oublier que l’alcool a tué mon ami Michel Auclair :  
Sauvé de justesse d’une embolie pulmonaire, une larme d’alcool lui a été fatale.
 
On demandait un jour à Jacques Prévert pourquoi il ne buvait plus,
Lui qui aurait vendu son âme au diable pour un bon mot répondit :  
« parce que j’ai tout bu »
C’était une boutade.
Prévert ne buvait plus parce qu’il voulait vivre.
Tout simplement.
J’ai été sauvé par mes docteurs,  
J’ai été sauvé par ceux qui m’aiment
Moi aussi je veux vivre.
 
JE VEUX VIVRE 
 

 Serge Reggiani,
Chanteur abstinent.

Reggiani

 

12:07 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

09/02/2010

Mon témoignage: suite

Les mois ont passé. Je continuais à boire, chaque soir. Toutes les excuses étaient bonnes.

Les soirées entre amis étaient très alcoolisées.

Un jour de Carnaval, j’ai vraiment exagéré (j’avais bu des boissons plus fortes qu’à mon habitude)… et ce fut le trou, le coma éthylique.

Par un froid de canard ,je me suis retrouvée dans la V…, cours d’eau passant dans ma région. Les pompiers sont venus me repêcher et m’ont ramenée à la maison

J’ai horreur de l’eau ( eh oui cela arrive !) et jamais je n’aurais fait cela si j’avais été dans mon état normal.

Le lendemain matin quand j’ai repensé à cela, je me suis dit : « dommage, que je ne sois pas restée dedans ».

Ce n’était pas encore assez…

Mais la pensée qu’il fallait que j’arrête commençait à germer  dans un coin de mon cerveau...

56ca7da1cf46dce29c665e04e22f978a

20:02 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : alcoolisme |  Facebook |

06/02/2010

Avant-après

 

L'alcool change la perception, la vision des choses

Befor6Beers

 

20:43 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/02/2010

Garder espoir

Comment aider un proche  alcoolique ?

"Je n'arrive pas à lui en parler, il s'énerve à chaque fois que j'aborde le sujet. "

1 - Ne jamais le faire à chaud quand il ou elle est ivre ou bien alcoolisé, attendre le lendemain.

2 - Ne pas s'adresser à la deuxième mais à la première personne. Exemple : "Je suis inquiet pour toi en constatant ton état" plutôt que "t'as vu dans quel état tu es !"

3 -  Fixer un objectif simple à la discussion, garder le contact et laisser le malade venir à vous, renoncer à obtenir un aveu ou plus encore une promesse d'arrêter.

4 - Garder espoir.

alccolisme-couple

21:40 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |