22/02/2010

Un papa comme les autres

L'alcoolisme dans la littérature enfantine :

 

papa alcool

Victor et Léa ont de merveilleux yeux noisette, rayonnants de vie et d’enthousiasme. Mais ils partagent depuis trop longtemps un secret si lourd à porter qu’ils en sont devenus tristes et craintifs. Un rencontre extraordinaire va redonner un sens à leur vie.

Toujours soucieux du respect des droits de l’enfant et de leur meilleur intérêt, le petit lutin magicien s’intéresse aujourd’hui à la situation délicate d’une petite fille et d’un petit garçon dont le papa est alcoolique.

Frère et sœur, ils sont tous deux perturbés et se posent bien des questions. C’est très difficile pour un enfant de ne pas comprendre ce qui se passe dans son entourage et d’être livré à lui-même sans pouvoir mettre des mots sur ses difficultés et ses souffrances.

Ce nouveau livre a pour objectif de sensibiliser aux problèmes causés par l’alcoolisme au sein des familles. Mais chacun l’aura bien compris : il n’y a pas que les papas qui sont confrontés à l’alcoolisme et il y a bien d’autres dépendances qui causent des difficultés aux adultes et entraînent parfois des troubles sévères chez les plus jeunes.

Ce livre n’a pas pour vocation de régler les problèmes auxquels les enfants peuvent être exposés mais il s’offre, simplement, comme outil pour aborder une maladie qui, aux yeux de certains, reste toujours honteuse et empêche qu’on en parle librement.

Un conte à exploiter en milieu scolaire et dans le cadre thérapeutique pour encourager les enfants à exprimer leurs sentiments.


06:30 Écrit par Nobody dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Cela doit être dur pour les enfants qui ont des parents alcooliques, dur également pour les parents qui voudraient ne plus boire, mais, je me doute que cela soit très difficile.
C'est triste pour l'un comme pour l'autre.
Un grand bravo à toute ces personnes qui chaque jour s'en sortent.
Bonne semaine et une née de gros bisous.

Écrit par : Mousse | 22/02/2010

bonjour c'est souvent bien difficile pour les autres de comprendre et de vivre avec l'alcoolisme... et je ne parlerai pas ici de la culpabilité que cela entraine chez la personne qui boit.

bon début de semaine xxx

Écrit par : veronique | 22/02/2010

Les commentaires sont fermés.